Autoroute Toulouse-Castres : évolutif au plus tôt mais surtout pas alternatif aux calendes grecques

J’ai pris connaissance dans le cadre des consultations en cours, sur le projet autoroutier entre Toulouse et Castres, des réflexions de la nouvelle région et de diverses collectivités locales qui préconisent avant déclaration d’utilité publique des solutions alternatives.

Si je rappelle que lors de la campagne municipale 2014 à Castres, nous avions fortement recommandé la réalisation de l’autoroute par étapes avec un barreau autoroutier puis une 2x2 voies entre Puylaurens et Castres et ce sachant l’impossibilité de financer à court terme une autoroute de Toulouse à Castres dans un court délai.

Pour autant il faut ne pas s’écarter du projet autoroutier complet et non pas prôner des solutions alternatives mais, comme nous le proposions, une solution évolutive : 

- pour rouler à 130 km/h de Toulouse à Puylaurens et à 110 km/h de Puylaurens à Castres d’ici à 6 ans,

- puis ultérieurement à 130 km/h de Toulouse à Castres par la transformation progressive de la 2x2 voies en autoroute et ce à retour en meilleure fortune.

 

En outre, il faut y voir un autre intérêt, celui dans le cadre de la nouvelle région Occitanie de commencer en intelligence à développer un réseau routier digne de ce nom entre Toulouse et Béziers via le sud du Tarn.

Qui s’en plaindrait ?

1 commentaires

Actualités

21/03/2014

Interview 100%

Retrouvez l'intégralité de l'interview diffusé sur 100%  Radio, avec Cyrille MASSON, journaliste à 100%, et Brian MENDIBURE, journaliste à La Dépêche du Midi.

La suite